Le Plantain lancéolé et le Grand Plantain: Bienfaits et Usages en cosmétique

Lorsque j’ai entendu parler des Plantain Lancéolé, Ovata, Afra et cie…pour la première fois, j’étais surprise de voir qu’il existait d’autres Plantains que ceux qui m’ont vu grandir 😀

Le seul plantain que je connaissais auparavant, c’était la Banane plantain de mon enfance. Celle qui est à l’origine de nombreux mets africains tout aussi savoureux les uns que les autres. Celle dont les épluchures font partie de l’ingrédient incontournable de la recette traditionnelle et ancestrale du Savon noir. Oui, la banane plantain, qu’on nommait rarement ainsi d’ailleurs, a elle aussi des propriétés médicinales mais n’appartient pas du tout du tout à la même famille que les Plantains dont il est question ici.

 

[highlight]Zoom sur le Plantain[/highlight]

 

Dans la famille des Plantaginacées, on retrouverait plus de 200 espèces de Plantain. Trois d’entre elles (Plantago major, Plantago media, Plantago lanceolata) sont couramment utilisées pour leurs propriétés médicinales. Parmi elles, deux autres sont les deux plantains les plus connus: Le plantain Lancéolé, et le grand Plantain (Plantago major)

Deux autres encore seraient les plus utilisées en cosmétique, sollicitées pour la richesse de leurs mucilages: Plantago afra en contient jusqu’à 12% et Plantago ovata (souvent appelé le Plantain indien) en contient le double: Jusqu’à 25%

J’évoquerai ici les Plantains les plus communs: Plantago lanceolata (Plantain lancéolé) et Plantago major (le grand Plantain). On les rencontre plus facilement, dans nos prairies et dans nos jardins. Et le plus souvent sur les bords des chemins et même des trottoirs (surtout le plantain lancéolé).

Le Plantain lancéolé et le Grand Plantain sont des petites plantes sauvages vivaces, poussant spontanément en Europe… et en Afrique où ils sont employés pour leurs propriétés médicinales. Connues et reconnues depuis l’Antiquité pour leurs vertus inombrables, ces deux Plantains restent aujourd’hui les indispensables de la trousse de secours. Pensez au Plantain sur les chemins de randonnée. On raconte que les Amérindiens utilisaient le Plantain lors de leurs voyages à pied, en insérant quelques feuilles entre la peau et leurs mocassins pour éviter les ampoules aux pieds et les irritations.

 

Plantago major et Plantago lanceolata, côte à côte… Parc de Balzac, Angers, France.

 

 

[button text= »Le Grand Plantain, Plantago major  » link= » » style= »default » size= »xs » target= »_blank » display= »inline » class= » » icon= » »]

 

Avec ces larges feuilles ovales, le Grand Plantain se distingue facilement du Plantain lancéolé.

Plante bioindicatrice des sols argileux et compacts, le grand plantain se rencontre dans les prairies et les pâturages.

 

[button text= »Le Plantain Lancéolé, Plantago lanceolata  » link= » » style= »default » size= »xs » target= »_blank » display= »inline » class= » » icon= » »]

 

Autres noms: Herbe aux cinq coutures

 

Lui, est beaucoup plus commun. On le rencontre facilement sur les bords de chemins

En Afrique, où il fleurit d’ailleurs toute l’année, le Plantain lancéolé est plus couramment utilisé pour soigner divers maux tels que les gastro-entérites et la plupart des troubles intestinaux .

 

[button text= »Propriétés, Bienfaits et Vertus médicinales et cosmétiques  » link= » » style= »default » size= »xs » target= »_blank » display= »inline » class= » » icon= » »]

 

 

Lorsque l’on fait des recherches sur les Plantain lancéolé et Grand plantain, ce qui revient le plus souvent, c’est son emploi et son utilisation sur:

La Peau:Inflammations de la peau, affections cutanées, blessures, piqûres d’insectes et d’Ortie, démangeaisons, maladies de la peau, eczéma…

Les Yeux: Irritations des yeux, inflammation de l’oeil, affections oculaires… Une eau distillée de feuilles de Plantain servait de Collyres.

Bouche et Gorge: Inflammations de la bouche et des dents. La Teinture-mère de Plantain serait encore utilisée en Odontologie. Traditionnellement, on prépare à l’île Maurice une macération alcoolique de feuilles de Plantain écrasées pour soigner les maux de dents.

Et il a bien d’autres propriétés médicinales que je ne saurai tous citer ici: Troubles intestinaux, inflammations de la sphère respiratoire, toux…

Parmi ses propriétés les plus connues, il y’a son pouvoir hémostatique et vulnéraire, à action rapide sur les blessures. Pline et Dioscoride en vantaient déjà les vertus! Le Plantain cicatrise et répare!

  • Les feuilles fraîches écrasées sont utilisées comme cicatrisant et en frottement sur les piqûres.
  • Antiallergique et anti-inflammatoire grâce à la présence de l’aucubine.
  • Les graines contiennent des mucilages, bénéfiques en cosmétique: confèrent les propriétés adoucissantes et hydratantes aux soins.

Plantes sauvages aux grandes vertus, les deux plantains ont des propriétés utiles en cosmétique qu’il serait intéressant de souligner. Elles sont le pouvoir de réparer, d’apaiser et même d’hydrater! Et ces propriétés reconnues ne datent pas d’hier!

L’eau de Plantain par exemple était tendance dit-on, au 18ème siècle. Certains ouvrages font mention d’une recette à l’eau de Plantain qui fit disparaître en 8 jours seulement les boutons qui défiguraient la Duchesse de Chartres.

« Je lui prescrivis ce qu’elle devait manger et je lui défendis tous les cosmétiques, lui ordonnant seulement de se laver soir et matin avec de l’eau de Plantain » (Mémoires de Giacomo Casanova)

Et les ouvrages ne nous disent pas si ce sont les feuilles qui étaient employées pour réaliser cette lotion bienfaitrice. Car si les feuilles de Plantain permettent de réaliser des soins cicatrisants d’une grande efficacité, il ne faut pas négliger les graines, qui elles fournissent un mucilage bienfaisant.

Le mucilage des graines est un excellent épaississant utilisé en cosmétique (dans les lotions, et en fixatif pour les cheveux. À intégrer pourquoi pas dans la phase aqueuse d’une crème visage par exemple.

Il produit un effet adoucissant, hydratant et un bon reconstituant cutané. L’Ispaghul (Plantago ovata en contient en plus grande quantité, jusqu’à 25%).

 

Constituants chimiques et Principes actifs du Plantain: 

Polysaccharides, des dérivés de l’acide caféique, des flavonoïdes, des hétérosides iridoïdes et des terpénoïdes.

 

[highlight]Les recettes traditionnelles à base de feuilles de Plantain:[/highlight]

 

  • Un Baume cicatrisant, à glisser dans la trousse à pharmacie.
  • Une teinture-mère de Plantain (l’un ou l’autre): Imbiber une compresse de quelques gouttes de teinture-mère et appliquer sur les piqûres, une coupure, des boutons percés…
  • Le traditionnel et incontournable macérat huileux, qui sert de base à la préparation du Baume de Plantain. (La recette du macérat huileux de Plantain à venir dans un article à part).

 

 

C’est pour mettre à profit le pouvoir cicatrisant et hémostatique du Plantain que j’ai eu l’idée de préparer un jour un Baume d’urgence pour boutons percés, une sorte d’Onguent réparateur fait à base de feuilles de Plantain et de Consoude… (La recette viendra dans l’un des prochains articles également, il me tarde de la partager)

Il existe aussi des produits tout prêt à base de Plantain: Macérat huileux, Baume au Plantain, Hydrolat de Plantain… (Voir les images ci-dessous, Aucoeurdesracines.com)

 

 

 

[highlight]Possibilités de recettes cosmétiques avec le Plantain:[/highlight]

 

  • Lotion pour peau irritée, et sensible aux allergies (à base de l’hydrolat de Plantain)
  • Lotion pour peaux grasses et acnéiques
  • Pshitt apaisant pour yeux fatigués, en association avec l’hydrolat de Bleuet
  • Crème pour soulager l’eczéma
  • Une crème super adoucissante, à base d’un mucilage de graines de Plantain
  • Une huile infusée, réparatrice et embellissante
  • Un Baume cicatrisant pour la trousse de secours, pour les piqûres, les coupures…
  • Un Baume cicatrisant pour boutons percés. Perso j’y mets un peu de feuilles de Consoude pour une synergie efficace
  • Un gel à raser aux feuilles et aux graines de Plantain, avec de l’Aloe vera. (les feuilles vont apporter leur pouvoir hémostatique en stoppant les éventuels saignements et petites coupures au rasoir, et les mucilages des graines vont quant à elles apaiser et calmer le feu du rasoir)

 

[highlight]Faire pousser du Plantain? [/highlight]

 

Et si l’envie de vient de la cultiver…

C’est possible. Même si le Plantain est une plante disponible dont l’espèce n’est pas menacée, on peut toutefois la faire pousser au Jardin, à moins qu’elle y soit déjà installée. C’est aussi un bon moyen de se préserver d’une cueillette de Plantain contaminé.

 

CUEILLETTE, Attention!

Il faut être prudent lorsqu’on récolte Plantago lanceolata et Plantago major dans la nature à des fins médicinales et cosmétiques,  car ils peuvent contenir des concentrations élevées de métaux lourds tels que plomb et cadmium lorsqu’elles poussent le long des routes. Pour les cueillir on s’éloigne le plus possible des bords des routes et on privilégie les endroits où la nature est le plus préservée possible.

 

Et toi, le Plantain (peu importe lequel), tu l’utilises comment? 🙂

 

 

Bibliographie: 

La culture et les vertus des plantes médicinales; Editions Chantecler

Plantes de beauté, Chantal Delphin et Eric Gitton
Les Fleurs sauvages, Editions Solar

Casanova ou l’exercice du bonheur, Lydia Flem

Ethiopian traditional herbal drugs. Part III: Anti-fertility activity of 70 medicinal herbs. Journal of Ethnopharmacology 44(3): 199–209

 

 

You Might Also Like