Le Cidre de feu, un remède naturel pour renforcer son immunité

Par les temps qui courent, il devenait urgent de finir cet article qui traînait dans les brouillons depuis l’Automne dernier. Et j’ai procrastiné… Pourtant, le meilleur moment pour en préparer c’est avant l’hiver, mais on peut aussi le faire à n’importe quel moment de l’année. Je profite donc de cette période où il est utile se soutenir son système immunitaire pour mettre toutes les chances de son côté, pour préparer avec toi LE CIDRE DE FEU.

À la base, c’est une recette efficace pour renforcer son immunité, se prémunir des affections de l’hiver, question de traverser cette saison sereinement: Zéro grippe, rhume, refroidissements, etc. Ce n’est pas un remède miracle mais il peut faire des merveilles! Pour ma part, depuis que je l’ai découvert, cela fait maintenant 3 hivers que je n’ai chopé la grippe en hiver, alors qu’auparavant, c’était systématique.

Je tiens à préciser toutefois, qu’en complément du cidre de feu, on prend du propolis à mâcher (que ma fille ne veut mâcher pour rien au monde! Je lui donne les gommes à la place..), des infusions de Thym ou d’échinacée quelquefois… Bref, tout ceci pour dire qu’un seul « remède » en prévention ne suffit pas à faire des miracles. Il est aussi important de manger équilibré, de chouchouter son foie… pour renforcer son système immunitaire, et ce remède peut contribuer à le faire.

Le Cidre de feu est bien connu et réputé chez les herbalistes anglo-saxons. Ce remède est tellement populaire qu’il existe plus d’une dizaine de variantes de Cidre de feu.

Tellement populaire qu’il souvent commercialisé sous différentes marques.

Tellement populaire qu’une entreprise américaine à tenter de breveter la recette de cidre de feu pour avoir le monopole de sa commercialisation, pourtant depuis son « invention » par Rosemary Gladstar au début des années 80, le Cidre de feu a aidé des centaines de familles à préserver leur santé.

Pour autant, il n’est pas question d’en prendre sans précautions, ni d’y ajouter n’importe quelle plante ou herbe ou épice sous prétexte que c’est naturel. Comme nous le savons déjà tous, ce n’est pas parce qu’un produit est naturel qu’il ne présente aucun risque.

Disons que les ingrédients de base, de la recette traditionnelle, sont plutôt des ingrédients courants, ceux que l’on cuisine plus ou moins régulièrement: Ail, Oignon, Gingembre..

Quand j’ai vu la recette du Cidre de feu pour la première fois, j’ai tout de suite pensé à ma mère. C’est une sacro-sainte-addict du Trio ail-oignon-gingembre, j’en avais d’ailleurs parlé sur mon blog labeautedanslassiette.com

J’ai grandi en voyant maman mettre ces trois là toujours ensemble, dans quasiment tous les repas.

Et j’ai vu papa manger un ail cru, presque tous les jours (si si, je vous jure!). Il le fait encore aujourd’hui 😀 et je comprends mieux aujourd’hui  pourquoi il tombait rarement malade.

Un médecin disait un jour à l’un de ses malades: « Croquer une gousse d’Ail chaque matin à jeûn, tel est le secret de la santé ». Et le malade de lui répondre: « Je veux bien vous croire Docteur, mais je puis vous assurer que, si je suis votre conseil, ce traitement ne restera pas longtemps secret dans mon entourage! » Ce dernier faisait bien sûr mention à l’haleine caractéristique que laisse l’Ail cru quand on l’a mangé.

Si tu n’oses pas croquer dans un ail cru, qui plus est, à jeûn dès le matin… Ce n’est pas grave, il y’a heureusement d’autres moyens de profiter de ses bienfaits. J’avoue que moi-même je n’y arrive pas, malgré le fait que j’ai vu mon père le faire régulièrement.

Pourtant c’est bien lorsqu’il est cru que l’Ail est le plus efficace. On peut ainsi bénéficier de ses propriétés antivirales, antifongiques, antibactériennes et j’en passe. L’ail est une puissante médicinale, son emploi en cuisine peut le faire passer pour un ingrédient banal pourtant il n’en est rien. C’est un remède naturel qui a accompagné l’homme lors de grandes épidémies telles que la Lèpre, la Peste, la Grippe… Et c’est à lui qu’ont fait appel les soldats russes pendant le 2ème guerre mondiale lorsqu’ils étaient à cours de Pénicilline.

Le Dr Donadieu (Ma pharmacie naturelle) recommande l’Ail en prévention et en traitement des maladies infectieuses en général.

L’ail est donc l’un des principaux ingrédients de cette recette.

La recette de base telle que inventée par Rosemary Gladstar contient 5 ingrédients

  • ½ tasse de racine de raifort fraîche râpée (on peut remplacer par du Raifort séché acheté en herboristerie) 
  • ½ tasse ou plus d’oignons hachés frais
  • ¼ tasse ou plus d’ail haché
  • ¼ tasse ou plus de gingembre râpé
  • 1 Poivre de Cayenne haché frais ou séché (Piment de Cayenne). Peut être entier ou en poudre. Rosemary précise qu’il doit être «To Taste», expliquant qu’il doit être chaud, « mais pas si chaud que vous ne pouvez pas le tolérer. Mieux vaut le rendre un peu plus doux que chaud; vous pouvez toujours ajouter plus de poivre (de Cayenne)plus tard si nécessaire. »
  • Ingrédients facultatifs: Curcuma, échinacée, cannelle, etc.
  • Du Vinaigre de Cidre non pasteurisé 
  • Du Miel 

 

 

Ceci est la liste d’ingrédients pour la recette classique. Il m’est arrivé de rajouter des ingrédients ne figurant pas dans la liste,  comme le Romarin ou encore du Thym.

Et je remplace le Raifort frais (qui est rarement vendu frais, à moins que tu vives en Alsace), par du Raifort séché acheté en herboristerie.

Il se cultive bien au jardin. J’y avais un seul pied qui a été mangé par les limaces, je ne savais pas qu’ils aimaient ça! 🙂 Donc c’est une plante utile qu’on peut faire pousser à la maison. Bref, dans la dernière recette préparée il y’a quelques jours, j’ai mis:

Ail+ Oignon+ Gingembre+ 2 rhizomes de Curcuma+ 1 bâton de Cannelle+ 1c. à soupe de Romarin séché + 1 c. à soupe de Thym séché + Raifort séché

 

  • Le Piment de Cayenne- Capsicum frutescens (Si tu décides d’en ajouter)

« Les piments sont riches en béta-carotène et en Vitamine C, des antioxydants naturels qui protègent des maladies comme l’Angine de poitrine et les maladies cardio-vasculaires. Une consommation régulière améliore les défenses immunitaires et aide à lutter contre les infections et les allergies. Le Piment de Cayenne fait baisser la fièvre, soulage rhume et infections… » La pharmacie du Balcon, Anne McIntyre.

Dans mes recettes, je n’en mets pas. Je trouve que la préparation est déjà assez piquante avec la présence du Raifort.

  • Le Raifort- Armoracia rusticana 

Bien connu des Allemands qui le cuisinent fort bien, le Raifort y est utilisé en substitut de la moutarde. C’est aussi un tonique et un stimulant général de l’organisme car très riche en Vitamine C (il vaut mieux utiliser la racine fraîche quand cela est possible). Le Raifort a d’ailleurs une réputation d’antoscorbutique qui lui colle à la peau à la racine! Il est parfois indiqué en cas de digestions difficiles, pour faciliter l’élimination des déchets et toxines dans l’organisme (dépuratif)., et utile dans les affections pulmonaires de type toux, rhume, bronchite… car il active le décollement des mucosités et facilite leur expulsion. (Les vertus des plantes dans la vie quotidienne, Nora Zaïd)

  • Du Romarin:

Le Romarin contient une huile essentielle aux propriétés antiseptiques, antibactériennes, antivirales et antifongiques. C’est une plante que j’aime particulièrement avoir à portée de main: de la plante brute au Miel de Romarin en passant par la teinture-mère de Romarin car elle aide à combattre bien des maux. Il est connu pour agir efficacement sur les troubles de mémoire, difficultés de concentration, de surmenage, de stress, les digestions lentes et difficiles, les fermentations intestinales… C’est aussi un bon tonique et stimulant.

  • Du Thym: Indiqué dans le traitement des maladies infectieuses, des affections liées à un refroidissement, des affections bronchopulmonaires dans leur ensemble et la toux. (Dr Donadieu, ma pharmacie naturelle). Une plante à avoir au jardin ou au balcon car indispensable pour la santé et la beauté. Voir ma vidéo sur les recettes de beauté au Thym ICI

 

Si tu vis en Afrique, voici une suggestion de la recette que tu peux adapter selon les plantes que tu trouves localement:

  • Ail: 1/4 de tasse
  • Oignon: 1/2 de tasse 
  • Gingembre: 1/4 de tasse 
  • 1 c. à café de Maniguette, à concasser avant d’utiliser: Stimulante, diurétique et digestive. 
  • Du thym séché de bonne qualité, mieux encore du Thym frais: 1 c. à soupe de thym
  • Du Curcuma: 1/4 de tasse 
  • Du Kinkéliba (facultatif): à l’action anti-inflammatoire, antibactérienne et antimicrobienne/ Une petite poignée.

 

 

 

Préparation:

Avant de commencer, on se lave bien les mains. Et on stérilise à l’eau bouillante le bocal qui va contenir la préparation. Un Bocal d’1 litre fera l’affaire.

Étape 1: 

  • On découpe l’Ail finement, ou on râpe c’est encore mieux!
  • On épluche le Gingembre: s’il vient de chez toi, de ton jardin et de ton magasin bio, la peau tu peux la garder. On doit juste bien le laver avant. Ensuite il faut le râper.
  • On épluche l’Oignon (et on garde les pelures pour les prochaines teintures végétales)

 

 

Étape 2:

Verser tous les ingrédients dans un bocal stérilisé. Ne pas trop remplir. Ne pas tasser les ingrédients non plus.

Ajouter du vinaigre jusqu’à ce que les ingrédients soient recouverts.

Laisser infuser pendant 3 à 4 semaines.

Variante: Il est possible d’avoir une version plus rapide de cette recette, elle n’égale pas la version longue à froid mais elle peut dépanner quand on en a besoin assez rapidement.

Pour cela, il est recommandé le plus souvent de faire chauffer tout le mélange à feu très doux, au risque de perdre une bonne partie des propriétés et enzymes du vinaigre.

À mon avis, plutôt que de faire faire chauffer la préparation directement sur le feu (même à feu très doux). On peut laisser notre cidre de feu macérer à froid pendant 48h. On oublie pas de secouer le bocal aussi souvent que nécessaire, pour faciliter l’extraction des actifs.

Au bout des 48h de macération à froid, on met le bocal à chauffer au bain-marie pendant 2h, en prenant soin de secouer le bocal toutes les 30 minutes ou 1heure. Attention, l’eau du bain-marie ne doit pas bouillir, ni être frémissante.

On laisse reposer toute une nuit, on fait de nouveau chauffer le lendemain au bain-marie pendant 2h. On laisse reposer quelques heures, on filtre et on ajoute du miel.

Surtout surtout… Pour cette version, il vaut mieux que les ingrédients tels que l’Ail, le Gingembre et le Curcuma soient râpés et pas hachés, ils libèreront ainsi plus vite leurs actifs.

Cette méthode d’extraction me semble plus respectueuse des ingrédients contenus dans la recette car on ne perd pas beaucoup de nutriments. Mais si tu as la possibilité de préparer la version longue, foonce! C’est la méthode traditionnelle et de loin la meilleure.

 

Revenons à la méthode classique (Macération à froid):

On pensera à secouer le bocal chaque jour. Ce n’est pas impératif mais ça facilite la libération des actifs dans le vinaigre.

La macération doit durer 3 à 4 semaines.

Ensuite, on doit filtrer la préparation. Ajouter du Miel. Rosemary ne donne pas de quantité précise quant à la quantité de miel à ajouter. Il faut donc en ajouter selon les goûts, trouver le juste équilibre entre acidité, piquant et sucré. Après l’ajout du miel, il faut que le cidre de feu soit un chouilla piquant. Le Miel vient ici adoucir la préparation, pas pour la rendre sucrée comme un sirop.

 

 

Comment prendre le Cidre de feu?

  • Pure: 1 c. à soupe par jour, le matin idéalement. 2 à 3 c. à soupe par jour si on est enrhumé ou grippé.
  • On peut l’ajouter dans une vinaigrette, dans les salades… C’est ce qu’on fait, c’est juste trop bon!

Comment le conserver?

  • À température ambiante, il se conserve bien à l’abri de la lumière et de la chaleur, dans un endroit frais de la maison.
  • Au réfrigérateur, il peut se conserver jusqu’à 1 an.

 

Mises en garde:

Je n’ai pas trouvé nulle des contre-indications avec le Cidre de feu et toutes ses variantes.

Toutefois, si vous êtes enceinte, ou prenez des médicaments ou suivez un traitement, il serait prudent d’en parler à votre médecin. Certains médicaments peuvent interagir avec les les plantes.

Cette recette ne se substitue pas à un traitement médical ou autre. Le but n’est pas de soigner quelque maladie que ce soit.

Son but est la prévention. Ce n’est pas un remède pour se soigner du Covid-19, mais une recette qui peut contribuer à soutenir le système immunitaire, et ce, avec ou sans épidémie. D’ailleurs, comme je te le disais plus haut, je l’ai toujours prise pour me prémunir des infections hivernales. Je prends par ailleurs des infusions de thym par exemple ou d’échinacée…(J’y reviendrai dans un autre article qui traîne au brouillon), du Propolis… Et un peu de marche et respirer de l’air pur en pleine nature de temps en temps, ça aussi ça contribue à préserver sa santé et son immunité.

Je vous souhaite de prendre soin de vous, et de vos proches, plus que jamais!

À bientôt

 

Ce remède est tellement populaire qu’une entreprise américaine a fait une demande de brevet  sur la formule du Cidre de feu, dans le but d’obtenir le monopole de sa commercialisation. 

D’autres herbalistes et fervents défenseurs du Cidre de feu, se sont joints à Rosemary Gladstar pour défendre et revendiquer la préparation, l’utilisation libre du Cidre de feu par tout le monde. Un mouvement est ainsi né : « FREE FIRE CIDER » avec un site internet du même nom.                                

Fin 2019, le mouvement obtient gain de cause! Le Cidre de feu est libéré! Plus d’infos sur: www.freefirecider.com

 

 

 

 

You Might Also Like