Troubles de la menstruation: 10 plantes de la féminité à connaître (Partie 1)

Je vois la lune, ce mois ci comme les tous les autres avant lui. Pour toi, c’est pareil et pour toutes les autres femmes sur terre. Il paraît même que toutes les femmes devraient « voir la lune » en même temps, au même moment. Mais le stress et notre vie moderne et trépidante font que cette affirmation est de moins en moins vraie… Sauf dans les couvents!

En parlant de couvents justement, mais aussi dans les monastères, bon nombre de plantes médicinales de la féminité dont il est question aujourd’hui y étaient cultivées. Chaque monastère et Abbaye avait son jardin de médicinales où on faisait pousser les plantes en fonction de leur utilisation dans la pharmacopée. Les plantes comme l’Achilée millefeuille ou encore la Bourse-à-pasteur, réputées comme plantes gynécologiques y étaient incontournables. Et il y’a en bien d’autres…

J’ai listé une bonne dizaine de plantes, d’Europe et d’Afrique, certaines sont indiquées en cas de règles douloureuses, d’autres en cas d’absence de règles ou de règles insuffisantes (Aménorrhées), bref en cas de troubles liés à la menstruation en général.

Dans cette première partie, ce ne sont pas 10 mais 4 plantes dont il sera question. Les 6 plantes restantes feront l’objet d’un prochain article.

La première plante de ce Top 10 des plantes de la féminité qui peuvent nous accompagner lors des menstruations, difficiles ou pas, douloureuses ou non… c’est la Bourse-à-pasteur, souvent appelée Capselle et qui appartient à la même famille que le Chou (Famille des Brassicacées).

Et la bourse à Pasteur, elle est présente partout dans le monde! Son aire de répartition est donc assez vaste, même si elle est plus commune dans les régions tempérées que tropicales. Il y’a beaucoup à dire sur cette plante (L’occasion d’en parler dans la rubrique Un Jour, une Plante).

1- La Bourse à pasteur, Capsella bursa-pastoris

Elle pousse sur les bords des chemins ou sur les terrains incultes. J’ai eu l’occasion d’en rencontrer au détour d’un chemin lors d’une balade au Lac de maine à Angers cet Été. Et j’étais bien heureuse de ce tête à tête avec elle! On la reconnaît facilement avec ses fruits en forme de petits coeurs plats, c’est juste trooop trop mignon! Elle n’est pas que mignonne cette précieuse, c’est surtout une grande plante de la féminité. Son utilisation remonte à l’antiquité, eh oui cette grande dame, sa réputation a traversé des siècles et n’a pas pris une seule ride! Dans l’antiquité, elle était déjà utilisée comme plante hémostatique.

Maria Treben dit de la Bourse à Pasteur que c’est un remède efficace contre les troubles sévères de la menstruations. Elle recommande de commencer une cure 8 à 10 jours avant le cycle  en buvant 2 tasses par jour de Tisane, jusqu’au début des règles.

Posologie de Maria Treben: 1 c. à café bombée de Bourse à pasteur dans une tasse d’eau bouillante et laisser infuser 30 secondes. Filtrer et boire par petites gorgées.

  • Régule flux mensuel trop abondant pendant les règles, quelque soit leur cause, et quelque soit l’âge de la femme
  • Son action hémostatique= Elle stoppe les saignements trop abondants!

 

2- L’Alchémille, Alchemilla vulgaris

Une plante que j’aime particulièrement, que j’aime intégrer dans les soins raffermissants du buste (La Naturopathe Nora Zaïd dans son livre « Vertus des plantes dans la vie quotidienne », lui attribue des propriétés tonifiantes du buste).

Appartenant à la grande famille des Rosacées, l’Alchémille est une vivace qu’on va retrouver dans toute l’Europe où elle affectionne les pâturages frais, humides et les régions montagneuses.

Plants d’Alchémille à Ingré, près d’Orléans (Loiret)

Je la trouve fascinante cette plante! Elle doit son nom aux alchimistes qui récoltaient la rosée dans le creux de ses feuilles. Quand on les approche de près, ces gouttelettes brillent comme des diamants, un véritable régal pour les yeux!

Sinon, L’Alchémille est utilisée depuis longtemps en gynécologie de façon traditionnelle pour:

  • Règles trop abondantes: Réduit le flux sanguin grâce à ses propriétés astringentes 
  • Règles irrégulières
  • Faciliter l’accouchement

Mais aussi pour soigner les fibromes utérins et les Kystes ovariens…

Propriétés:

  • Régule le cycle menstruel
  • Anti-inflammatoire
  • Cicatrisante
  • Astringente, on comprend mieux pourquoi car elle est riche en tanins (6 à 8%) 

3- LE FRAMBOISIER

C’est une plante incontournable dans ma compo de tisane pour règles douloureuses et/ou abondantes: le Framboisier, Rubus idaeus.

Ses principaux constituants:

Dans les feuilles de Framboisier, on retrouve de la Fragarine (un tonique utérin), et des tanins. C’est donc idéalement les feuilles sèches de Framboisier qu’il faudra prendre en tisane. Et puis rien n’empêche de la siroter en mangeant quelques framboises qui elles, contiennent des  acides de fruits, de la pectine, des vitamines A, B, C et E, bénéfiques à cette période où on n’a le plus besoin de Vitamines et de minéraux, et de Fer surtout. Et les feuilles de Framboisier elles aussi sont particulièrement riches en minéraux et en oligo-éléments.

L’infusion de feuilles de Framboisier sera elle aussi utile en cas de:

  • Règles trop abondantes 
  • Règles douloureuses
  • Elle est parfois pressentie pour aider à traiter l’endométriose 

 

C’est une de mes plantes préférées pendant les règles, c’est pourquoi je l’ajoute dans mes infusions bienfaisantes du cycle menstruel. Voici l’une de mes recettes favorites, un mélange de ces grandes plantes de la féminité qui soutiennent et apportent confort et réconfort dans la période des règles:

La super tisane « Je vois la lune » 

Attention: L’infusion de feuilles de Framboisier est déconseillé dans les trois premiers mois de grossesse. 

 

4- L’Armoise, Artemisa vulgaris

À ne pas confondre avec Artemisia annua, l’Armoise annuelle, qui elle, a un feuillage beaucoup plus découpé et qui est aujourd’hui très utilisée pour soigner le paludisme. Il n’y a pas de risque de te tromper de toute façon si tu vis en France car Artemisia annua n’est pas du tout commercialisée en herboristerie.

C’est d’Artemisia vulgaris, l’Armoise vulgaire, l’Artémise, l’Herbe de Saint-Jean, l’Absinthe sauvage dont il est question ici, une grande plante de la féminité elle aussi. D’ailleurs Marie Antoinette Mulot (Dernière herboriste de France) dira à son propos qu’ « Hippocrate et Dioscoride considéraient l’Armoise comme la plante féminine par excellence »

Elle sera indiquée en cas de:

  • Règles irrégulières et/ou peu abondantes 
  • Règles douloureuses 
  • Absence de règles (Aménorrhées)
  • Dysménorrhées 
  • Troubles de la ménopause 

Bon à savoir: La tisane d’Armoise est très amère! Autant le savoir avant de s’essayer à la boire en tisane.

Dans le cas de Règles difficiles ou irrégulières, il est recommandé de commencer 8 à 10 jours avant la date des règles. Il faut alors préparer une infusion d’1 c. à café

Attention! Son usage prolongé nuirait au système nerveux car l’Armoise contient une huile essentielle: la Thuyone qui peut être neurotoxique à forte dose. Son utilisation sera donc conseillée sur une courte période. (Marie-Antoinette Mulot).

Dans tous les cas, l’Armoise comme les autres plantes emménagogues citées ci-dessus sont contre-indiquées chez la femme enceinte. 

 

Pour composer soi-même sa tisane pour règles douloureuses ou abondantes ou pour quelque problème lié à la menstruation, il faut demander conseil à son Herboriste ou son naturopathe.

Dans la deuxième partie de cet article, on évoquera 6 autres plantes de la féminité, pour vivre ses menstrues en toute sérénité: il y’aura de l’Achilée millefeuille, de l’hibiscus sabdariffa, le Vétiver africain (encore appelé Khamaré), la douce Camomille et deux autres précieuses!

D’ici là, je te recommande les Livres « Lune rouge » et « La femme optimale » de Miranda Gray. Pourquoi?

À ton avis? 😉

 

You Might Also Like