L’huile aux fleurs sauvages, c’est l’Huile de beauté des Rebelles

L’huile aux fleurs sauvages, c’est l’Huile de beauté des Rebelles

Cette préparation, je la concocte tous les ans, à la même saison, à la même période de l’année, quand les fleurs sont éphémères et ne durent que le temps d’une éclosion. Quand elles sont au sommet de leur expression, et au paroxysme de leur beauté, quand elles embellissent cette saison qui bientôt va s’en aller.

J’ai donc profité du week-end dernier pour cueillir (pour certaines) les dernières fleurs de la saison, pour préparer une huile qu’on se doit de faire une fois l’an: L’huile des Rebelles!

Pourquoi Huile des Rebelles? Parce qu’elle est préparée à partir de fleurs de plantes dites sauvages, communément appelées “mauvaises herbes”.  Leur particularité: elles poussent où bon leur semble, pas toujours dans les rangs tracés par l’Homme. En fait, elles ne poussent jamais dans les rangs, elles détestent ça. Ce qu’elles aiment, c’est la liberté! S’exprimer joyeusement! Vivre leur vie le temps d’un printemps pour certaines d’entre elles, le temps d’un été pour d’autres.

Les plantes sauvages ont l’âme des guerrières, elles refusent d’entrer dans le moule. Et quand bien même elles sont fauchées, elles repoussent parce qu’elles ont compris qu’elles sont à leur juste place et on n’a pas à leur demander d’aller pousser ailleurs ou d’aller voir si elles y sont!

Ah, si seulement on pouvait réaliser tout le bien qu’elles peuvent faire! On les croit mauvaises parce que bien souvent on ignore leurs vertus. Comme le disait quelqu’un: “Une mauvaise herbe n’est qu’une plante dont on n’a pas encore découvert les vertus” 

Et nos rebelles en ont bien plus que cela des vertus, elles sont une infinie source d’inspiration…

 


L’huile des rebelles est pour toi si…


 

– Tu veux réveiller la rebelle qui sommeille en toi

– Tu adores respirer l’insouciance!

– Tu veux te sentir rayonnante

– Tu aimerais cultiver la résilience

– Tu aimerais te réconcilier avec ton corps ou tout simplement pour se connecter ou se reconnecter avec lui…

– Tu veux Juste être toi, sans ressembler à personne d’autre…

Alors cette huile est faite pour toi!

Si l’idée de partir à la cueillette de ces plantes rebelles te tente bien, alors tu peux lire ces quelques consignes avant de partir pour l’aventure champêtre.

Alors, les fleurs cueillies on en fait quoi? 

On en fait un macérat pardi! J’adore les macérations solaires aux plantes, aux fleurs encore plus!

L’huile végétale c’est déjà extra! Selon son origine et son mode d’extraction (préférez la non raffinée, plutôt vierge pressée à froid), elle est riche en acides gras essentiels, en vitamines (Abricot, Moringa, Avocat, etc.)… L’huile végétale c’est de l’or en bouteille et un trésor pour la peau! Depuis l’antiquité et à travers le monde entier, s’enduire d’huile a toujours été l’un des rituels de beauté les plus simples et les plus sacrés.

L’huile est à même de pouvoir nourrir et hydrater la peau en seul geste. Lorsque cette dernière est nourrie et gorgée d’actifs bienfaisants des huiles, elle est capable de nous protéger de tout: agressions extérieures, radicaux libres, soleil, déshydratation, vieillissement cutané et j’en passe.

Les macérats, c’est tout simplement le must. On profite ainsi à la fois des bienfaits de l’huile végétale et des actifs des plantes mises à macérer, un cocktail de bienfaits donc.

Pour en préparer, il faut cueillir  des fleurs de plantes parmi celles que je vais citer ci-dessous. Choisis- en trois ou quatre. Les fleurs de Pâquerettes sont faciles à trouver au printemps et aussi à certains endroits jusqu’à la fin de l’été. Rajoutes les à la macération afin de profiter de leurs propriétés raffermissantes. Privilégies également les fleurs d’Eglantier (Rosier sauvage ou encore Rosa canina), ainsi que les fleurs de Lavande, de coquelicot

 

Bref sinon tu le choix entre ces fleurs pouvant être macérées:

•Fleurs de coquelicot

•Fleurs de Pâquerettes

•Fleurs de Calendula (Souci) 

•Fleurs de Sauge

•Fleurs d’églantier

•Fleurs de capucine

•Fleurs de bourrache

•Fleurs de lamier blanc

•Fleurs de Camomille sauvage

•Fleurs de Lavande

. Fleurs de Guimauve

 


Préparation de l’Huile des Rebelles


  • Faire sécher les fleurs à l’air libre mais à l’abri du soleil et de l’humidité pendant au moins 48h, elles auront perdu un peu de leur eau. On peut les faire sécher encore un peu plus longtemps jusqu’à ce qu’elles soient complètement déshumidifiées. Je les préfère à mi-chemin entre fraîcheur et dessiccation.
  • Mettre les fleurs délicatement dans un bocal sans tasser
  • Ajouter une huile vierge de qualité: Tournesol ou Olive ou Coco…
  • Recouvrir le bocal avec un grand carré de Gaze et maintenir avec un élastique.

Laisser macérer au soleil pendant 2 semaines. Remuer délicatement chaque jour.

Filtrer et ajouter de la Vitamine E (20 gouttes pour 100 ml d’huile filtrée)

 

 

Tu peux aussi, si tu le souhaites ajouter quelques gouttes d’huile essentielle de Géranium.

Ton huile tonifiante et fleurie pour le corps est prête. Enduis ton corps avec cette huile délicatement parfumée, de préférence le soir.

Baisse la garde, lâche prise et laisse le parfum des fleurs t’emporter loin, loin au milieu d’un champ de fleurs sauvages, insouciantes et ô combien rebelles…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.