Faire peau neuve avec 4 plantes sauvages du printemps

Faire peau neuve avec 4 plantes sauvages du printemps

Le printemps est bien et bien là…  Le printemps avec sa douceur, qui fait fleurir les plantes par milliers… Parmi elles, on a déniché quatre plantes sauvages, qui comme nous, célèbrent ce changement de saison: Ce sont quatre plantes dépuratives, qui drainent, et  nettoient notre organisme pour nous débarrasser de toutes les toxines accumulées tout au long de l’hiver. Avec elles, on se sent légère (comme la brise du printemps?), on sent qu’une nouvelle peau va renaître… Et c’est l’occasion ou jamais… de faire peau neuve!

Pourquoi attendre la nouvelle année pour prendre de nouvelles résolutions? En s’inspirant de la nature à cette période de l’année, on se laisserait aller à se débarrasser  au sens propre comme au sens figuré, de tout ce qui nous encombre:

 

On fait le ménage chez nous:

Vieux meubles, objets qui ne servent plus ou dont on ne se sert jamais, fringues vieillottes, qui encombrent notre esprit, empêchant ainsi notre énergie de circuler librement. Quelques livres traitent de ce sujet en long et en large.

L’art de la simplicité de Dominique Loreau, Mon livre de chevet depuis 5 ans maintenant.

•L’art de l’essentiel : Jeter l’inutile et le superflu pour faire de l’espace en soi,  du même auteur.

Faire le ménage chez soi, faire le ménage en soi, du même auteur.

On fait le ménage en nous:

On fait le ménage en nous pour se débarrasser des toxines et autres excès accumulés tout au long de l’hiver. Ça tombe bien, le printemps est la saison idéale pour ça!

Alors, ce qu’on va faire, c’est qu’on va profiter de la nouvelle saison, pour lui donner un nouvel élan à notre peau, l’aider à se régénérer, se purifier et lui rendre tout son éclat.

 

Notre peau, une histoire d’amour… ou de désamour

Ah cette peau, qu’on malmène parfois, qu’on aimerait voir comme ceci ou comme cela… Cette peau… Reflet de notre état intérieur, notre lien avec le monde. Avec elle, on ne peut pas tricher (Quoique si, en mettant un peu de fond de teint pour camoufler nos p’tits défauts). Quand ça ne va pas, eh bien, ça se lit sur le visage (En grand comme ça!), souvent cela se lit au point où aucun fond de teint ne peut faire de miracle.

La peau, c’est un émonctoire, comme un autre, comme le foie, les reins, les intestins. En plus de ses rôles de protecteur et de régulateur, il joue aussi un rôle d’élimination, via la sueur et le sébum. Quand le milieu interne est débordé et/ou fatigué, c’est la peau qui prend le relais, ce qui engendre déséquilibres cutanés: acné, éruption de boutons, teint brouillé, mine grise…

Tous les ans, à ce moment de l’année, je sollicite les plantes drainantes du foie et de la peau pour sauver ma peau. Le résultat se fait rarement attendre: J’assiste le plus souvent à une réactivation des symptômes: éruption massive de boutons. Bien heureusement ma peau retrouve tout son éclat une fois la cure terminée.

Pour éviter une éruption massive des boutons lors d’une cure, il faut commencer la prise par petites doses et les augmenter au fur et à mesure, pour ne pas brusquer les émonctoires. (Demandez conseil à votre herboriste) 

 

 

L’importance de faire un drainage

 

Drainer, oui mais pourquoi?

– Pour faciliter le travail d’élimination des émonctoires. Dans notre cas, pour les problèmes d’acné, points noirs et cie, c’est surtout le foie qui est à solliciter.

– Pour éliminer les toxines et autres déchets du métabolisme, et les toxiques que nous ingérons malgré nous ou à notre insu (pesticides, conservateurs, colorants, additifs alimentaires, médicaments chimiques, etc. )

– Pour assainir l’organisme, le débarrasser de ses déchets.

– Pour faire peau neuve. La peau, révélateur de notre état intérieur, reflet de notre santé. Quand rien ne va à l’intérieur, on n’est à peu près sûr que cela se voit hélas (ou heureusement d’ailleurs) à l’extérieur. On comprend alors qu’il faut agir. Pour cela, les plantes peuvent être d’un grand secours.

 

 Quelles plantes utiliser pour faire peau neuve?

Prête pour une nouvelle peau? Mais quelles plantes choisir? Il y’en a pas mal des plantes dépuratives du printemps. Mais je fais le choix délibéré ici de n’évoquer de quatre d’entre elles.

 

1- Le lumineux Pissenlit, Taraxacum officinale

Vous ne pouvez pas le rater, il est partout le pissenlit: terrains vagues, rues, bords des routes et des chemins, les champs, les prairies… Ses fleurs d’un jaune éclatant et lumineux s”ouvrent avec le soleil, c’est un régal pour les yeux!

Plante sauvage poussant spontanément dans toute l’Europe, en Afrique du Nord, en Amérique, en Chine, le pissenlit a des propriétés médicales reconnues depuis le 15ème siècle. Époque où il fut baptisé “pisse-en-lit” en référence à ses propriétés diurétiques. Parlons-en.

 

 

Organes drainés: Foie,

Parties utilisées: Racines/ Feuilles

Sous quelle forme?: Infusions/ Teintures-mère

Propriétés: 

C’est une plante hépato-protectrice (qui protège le foie). Elle stimule les fonctions du foie et permet ainsi d’augmenter les sécrétions de la bile et en facilite son évacuation.

C’est aussi, comme je le disais plus haut, une plante diurétique. En augmentant le volume des urines, elle facilite l’évacuation des déchets et des toxines hors du corps. Une élimination qui va soulager le foie, et le désengorger.

Résultat: Foie nettoyé= Une peau plus nette, plus lumineuse.

 

 

2- La bardane, Arctium lappa

 

La Bardane, elle, pousse aussi à l’état sauvage. Elle porte bien son surnom d’herbe à teigne! La bardane fut employée il y’a quelques siècles pour lutter contre les dermatoses.

Organes drainés: 

Indications: Acné, abcès, furoncles, mycoses cutanées, psoriasis, eczéma

Partie utilisée: La racine

Sous quelle forme?: Décoction/ Teintures-mère

En synergie avec: la Pensée sauvage

Propriétés:

  • Dépuratif général, facilite les fonctions d’élimination des émonctoires (peau, poumons, intestins, reins)
  • Antimicrobien et antifongique
  • Nettoie le sang
  • Hypoglycémiant et normoglycémiant: abaisse le taux de sucre dans le sang
  • En double cure interne et externe, elle est efficace sur la plupart des affections de la peau: acné, eczéma, furoncles, psoriasis, teigne (d’où son surnom d’herbe aux teigneux)
  • Restructure et purifie la peau

Le p’tit plus: À utiliser en double cure interne et externe

 

3- La Carotte sauvage, Daucus carota

 

Une cure de printemps sans la Carotte sauvage, c’est possible mais ce serait bien dommage de passer à côté tant elle est géniale! La saison est idéale pour faire une cure avec son hydrolat.

Organes concernés: Foie

Indications: Peaux ternes, teint brouillé, peaux à imperfections, peau fatiguée.

Parties utilisées: Graines

Sous quelle forme? : Hydrolat

Synergies et associations possibles: Hydrolat de Romarin, Hydrolat de Lédon du groenland

Très répandue à l’état sauvage, la carotte sauvage est une véritable plante-santé et beauté si son environnement n’a pas été pollué. Elle agit sur la sphère hépatique et intestinale. Son hydrolat a déjà fait ses preuves dans ce domaine. Si on souhaite faire peau neuve, il faudra compter avec elle. C’est un régénérant efficace, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Propriétés:

  • L’hydrolat de carotte purifie le sang
  • Régénérant cutané et cellulaire
  • Efficace sur les problèmes de peau: acné, peau abimée, cicatrices, peau irritée, dermatoses…

Pour une cure de printemps, l’hydrolathérapeute Lydia Bosson recommande ceci:

Pour régénérer les fonctions hépatiques et activer le métabolisme, faire une cure de printemps avec de l’hydrolat de carotte sauvage combinée à l’hydrolat de romarin à verbénone pendant 40 jours: 1 à 2 c. à soupe d’hydrolat dans 1 litre d’eau, à boire dans la journée. 

Le petit plus: Un p’tit pshitt directement sur la peau pour bénéficier de ses vertus raffermissantes et de son pouvoir régénérant.

 

 

4- L’Ortie, Urtica dioica

 

S’il ne fallait en garder qu’une en matière de plante dépurative, je retiendrai bien volontiers l’ortie. Cette rebelle présente bien des atouts. C’est une véritable bombe… de nutriments!

Principes actifs:

  • Des vitamines: A, E, B9, B1, C, PP, B2
  • Sels minéraux: Fer, Silicium, Potassium, Magnésium, Calcium, Phosphore
  • Caroténoïdes
  • Oligo-éléments: Zinc, Manganèse, Soufre, Cuivre
  • Et bien plus encore…

Ce cocktail d’actifs font de l’ortie une plante reminéralisante et surtout une un excellent fortifiant et antifatigue. Quoi de mieux pour commencer la nouvelle saison avec une pêche d’enfer?

Par son action dépurative, l’Ortie régénère le sang et détoxifie l’organisme.

Et grâce à la présence de caroténoides, des vitamines du groupe B, de Zinc, de Soufre et de Silicium, l’ortie nous fait une peau neuve et réduit l’acné grâce à l’effet antiinflammatoire du Zinc. Et au passage on se fait des cheveux et des ongles forts et vigoureux, qui résistent à la casse.

En résumé:

Avec l’Ortie, fini la fatigue, je fais le plein de vitamines et je me sens en pleine forme. L’ortie rend ma peau plus belle, mes cheveux et mes ongles sont resplendissants de santé! 

– En tisane: Infusion de feuilles d’ortie (1 boule à thé) pour un mug d’eau chaude. Infusion de racines:

N’hésitez pas à la consommer fraîche en cuisine pour tirer profit de ses innombrables bienfaits. On peut réaliser des Pestos, des risottos, des soupes, des infusions stimulantes..

En utilisation externe: 

– On imbibe de coton un peu d’infusion et se lotionne le visage une à deux fois par jour.

– On vaporise l’hydrolat d’ortie sur le visage et on laisse sécher en tapotant légèrement du bout des doigts, en fermant les yeux… (Of course!)

 

Laquelle de ces quatre plantes sauvages avez-vous déjà utilisé en cure? Partagez votre expérience en commentaire 😉

Si vous souhaitez aller plus loin, vous pouvez:

– Aller dans une herboristerie et demander conseil sur les plantes du drainage et les recommandations concernant la posologie.

– Consulter un Naturopathe

 

Annexes:

Définitions: 

Dépuratif: Qui purifie le sang en aidant à l’élimination des déchets par une action sur les reins, le foie, les intestins et la peau

Diurétique: Qui active et augmente l’élimination de l’urine 

 

Hi, je m’appelle Christelle.

Sur ce blog, ensemble, on va célébrer la beauté dans toute sa globalité! Eh oui! Parce que notre peau, notre corps, changent en fonction de nos émotions, de notre environnement, des variations hormonales, des différentes phases de notre vie, des chemins qu’on traverse, des rencontres que l’on fait, de ce que nous mangeons…

Parce que notre beauté se nourrit de tout cela, ne devons-nous pas ainsi considérer la beauté comme un tout? On va s’inspirer des plantes pour y arriver, se chouchouter, s’aimer et s’accepter, pour prendre soin de soi et RAYONNER!

 

Bienvenue sur le blog! 🙂

 



1 thought on “Faire peau neuve avec 4 plantes sauvages du printemps”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.